Tag: Solidarité

La pandémie du Covid-19 met l’humanité au défi: REFONDONS UNE EUROPE DE LA SOLIDARITÉ!

Forum Européen 2020 édition en ligne

La pandémie du Covid-19 met l’humanité au défi d’engager au plus vite un nouveau modèle de développement qui donne la priorité à la sécurité humaine, à l’émancipation, à la protection de la planète. Des millions de femmes et d’hommes dans le monde disent aujourd’hui : nous voulons que la vie reprenne, mais nous voulons que le monde change.

L’Europe est au cœur de ce défi.

Elle a été frappée de plein fouet : des dizaines de milliers d’Européens-nes sont morts du Covid-19. L’austérité drastique imposée aux systèmes de santé publique après la crise financière de 2008 s’est payée en vies humaines. Aujourd’hui, des millions de salariés sont menacés de pauvreté et de chômage par la crise économique.

Les pays d’Europe ont réagi en ordre dispersé, sans solidarité. Maintenant, l’Union européenne et la BCE mettent sur la table des centaines de milliards d’euros mais la « relance » envisagée est loin de répondre aux défis à venir. Or le temps est venu de changer de modèle.

Nous ne voulons ni des solutions libérales d’hier, ni de guerres entre nations, qui les unes comme les autres feront payer la crise aux peuples d’Europe.

Le système de concurrence qui domine l’Union européenne, les choix de rentabilité capitaliste et productiviste à court terme, destructeurs pour la civilisation et la planète sont plus que jamais à l’opposé des réponses nécessaires pour affronter les enjeux sociaux, écologiques, économiques et politiques que cette crise a révélé pour l’avenir.

La pandémie du Covid-19 nous commande de changer de cap pour engager l’Europe avec détermination dans un nouveau modèle de développement social et écologique, dont les priorités soient la sécurité humaine, le bien-être commun, la protection de la planète et de la biodiversité. Elle appelle une Europe qui agisse pour changer le cours de la mondialisation.

La crise provoquée par le Covid-19 est désormais une crise économique mondiale et une crise des réponses politiques passées de l’Union européenne. Rien ne changera sans l’intervention dans l’action de millions d’Européens.

Cela appelle la convergence agissante de forces progressistes, de gauche et écologistes européennes, des forces syndicales, associatives et citoyennes, disponibles pour bâtir ce nouveau modèle de développement.

Nous avons besoin de débats, de projets et d’actions en commun pour changer concrètement le cours des choses. Nous avons besoin de propositions concrètes.
Pour redonner la priorité aux systèmes de santé publique et aux services publics.
Pour sécuriser la vie de millions de travailleuses et de travailleurs européens.
Pour mettre l’Europe sur la voie d’un nouveau modèle social, écologique et féministe.
Pour réussir la conversion de nos modèles productifs, la relocalisation d’une nouvelle industrialisation tournée vers les besoins humains et la protection de la planète.
Pour redonner aux citoyen d’Europe la souveraineté sur leur destin commun aujourd’hui confisqués par les grands intérêts du capital financier.
Pour penser autrement l’utilisation des immenses richesses créées par le travail, et de l’énorme potentiel de création monétaire de l’Europe, pour que la dette ne redevienne pas à nouveau un fardeau insupportable aux peuples d’Europe.
Pour que l’Europe soit actrice d’un monde plus juste, plus solidaire, plus pacifique, plus coopératif.

Les défis sont nombreux. Pour les mener à bien, nous avons besoin d’espaces communs.

Nous appelons toutes les forces disponibles à participer au Forum européen organisé en ligne en novembre 2020. Ce sera un lieu unique qui va regrouper forces politiques progressistes, de gauche et écologistes, forces syndicales, associatives et citoyennes.

Donnons ensemble au Forum européen un élan mobilisateur pour l’avenir !

Signataires :

Andros Kyprianou, Secrétaire Général d’AKEL, Député
Dimitrios Papadimoulis, Député européen, Syriza
Emmanuel Maurel, Député européen, Gauche Républicaine et Socialiste
Ernest Urtasun, Député européen, Vice-Président des Verts/ALE
Francis Wurtz, Président honoraire de la GUE/NGL
Gabriele Zimmer, Présidente honoraire de la GUE/NGL
Heinz Bierbaum, Président du Parti de la Gauche Européenne
Jose Luis Centella, Président du Parti Communiste d’Espagne
Maite Mola, Première Vice-Présidente du Parti de la Gauche Européenne
Manon Aubry et Martin Schirdewan, Co-Présidents de la GUE/NGL
Marisa Matias, Députée Européenne, Bloco de Esquerda
Mary Lou McDonald, Présidente du Sinn Féin
Nora Mebarek, Députée Européenne, Parti Socialiste Français
Pierre Laurent, Vice-Président du Parti de la Gauche Européenne

LE PRINTEMPS HERAULTAIS

LE PRINTEMPS HERAULTAIS
POUR UN DEPARTEMENT SOLIDAIRE, VERT ET DEMOCRATIQUE

Texte à télécharger ici.
Notre société traverse depuis des décennies une triple crise : démocratique, sociale et écologique, et les choses s’accélèrent. Les symptômes sont multiples : perte de confiance dans les élus, abstentionnisme, montée de l’extrême droite, explosion de la précarité, de la pauvreté et du chômage, pollution, réchauffement climatique, disparition d’espèces animales, alternances de périodes de sécheresse et d’inondation… La dure et longue séquence que nous vivons avec l’épidémie de Coronavirus a malheureusement mis en évidence les failles de ce système fondé sur le profit, l’austérité, le libre-échange, la marchandisation de nos biens communs, la casse de nos services publics.
Pour répondre à ces crises, nous devons reprendre en main notre destin, à toutes les échelles !
Y compris au niveau du Département de l’Hérault. Nous devons réaffirmer l’impérieuse nécessité d’un pilotage citoyen des institutions. C’est pourquoi, nous lançons un appel pour un sursaut démocratique.
Notre objectif est clair : remettre le Département au service de tous les héraultais et toutes les héraultaises, à votre service, pour améliorer votre quotidien et redonner espoir en l’avenir. A l’occasion des prochaines élections départementales, dans chacun des 25 cantons, nous défendrons un projet fondé sur des valeurs humanistes, écologistes, populaires et solidaires. Un projet ancré dans la réalité. Un projet qui prend en compte vos préoccupations quotidiennes pour y apporter des réponses concrètes.


POUR UN RENOUVEAU DÉMOCRATIQUE
Parce que la démocratie départementale ne doit pas se résumer à mettre un bulletin dans une urne tous les 6 ans, nous nous appliquerons le mandat révocable. Nous mettrons en oeuvre le référendum local d’initiative citoyenne.
Nous créerons une Assemblée Citoyenne Départementale, tirée au sort, qui aura pour mission de faire des propositions, de donner un avis motivé sur le budget, sur les grands projets départementaux et d’intervenir lors des assemblées plénières du Conseil Départemental.


POUR LA SANTÉ DE TOUS
Parce que tout le monde doit avoir accès aux soins, nous créerons un centre départemental de santé. Grâce à ce nouveau service public de santé, des médecins salariés par le Département seront déployés dans les territoires victimes de la désertification médicale.

POUR L’AVENIR DE NOS ENFANTS
Nous investirons massivement dans les collèges pour en faire des lieux d’épanouissement. La restauration scolaire y redeviendra à taille humaine : finies les unités de production culinaire démesurées ! Ce sera le retour des cantines de proximité, alimentées en circuit court et à terme en 100 % bio avec des tarifications sociales commençant par la gratuité pour les plus fragiles.

POUR LA DIGNITÉ DE NOS AÎNÉS
Le bien-être de nos ancien.ne.s sera une de nos priorités. Nous faciliterons le maintien à domicile dans de bonnes conditions. Nous mettrons plus de moyens pour les maisons de retraite, pour un accueil digne et respectueux de nos aînés, sans que l’aspect financier ne soit un obstacle.

POUR DES SOLIDARITÉS RENOUVELÉES
Nous donnerons les moyens aux services départementaux d’agir en faveur des publics fragiles : revenu de solidarité active, allocation personnalisée d’autonomie, protection maternelle et infantile, lutte contre les féminicides, contre les violences faites aux femmes, aide aux personnes handicapées… dans le respect de la dignité de tous. Parce que la force d’un collectif se mesure à l’attention portée aux plus fragiles d’entre nous.

POUR LA RECONQUÊTE AGRICOLE
Nous engagerons une véritable reconquête agricole, par une politique ambitieuse d’acquisition foncière. Les terres ainsi acquises seront mises à disposition de jeunes paysan.ne.s, pour renouer avec une production vivrière locale, respectueuse de l’environnement, leur permettant de vivre dignement. Nous accompagnerons massivement les filières dans leurs efforts pour l’abandon des
produits phytosanitaires.

POUR UN ACCÈS FACILITÉ AU LOGEMENT
Nous doublerons les investissements alloués à la création de logement pour que chacun, selon ses moyens, puisse se loger décemment. Nous agirons également contre la précarité énergétique (aide à l’isolation des logements) et pour la production d’énergies thermiques et électrique à partir des énergies renouvelables.

POUR UNE CULTURE POPULAIRE PARTAGÉE
Nous militerons pour une culture accessible à tous, au plus près des territoires. La culture ne doit pas être réservée à une élite restreinte, elle doit au contraire réinvestir chaque ville et village, dans les salles des fêtes, les maisons du peuple… avec une large part donnée aux initiatives des associations et des artistes locaux. Nous serons solidaires des artistes et de leurs créations, très fragilisés par la pandémie.

POUR UN RÉÉQUILIBRAGE ET UNE COOPÉRATION DES TERRITOIRES
Nous soutiendrons les communes et les intercommunalités, notamment en milieu rural. Ce soutien s’exercera dans le cadre d’une politique d’accompagnement claire, en rupture avec toute forme de clientélisme qui décrédibilise l’action publique et accentue les inégalités. Une attention toute particulière sera portée aux problématiques de l’eau et de l’assainissement (qualité de laressource, rénovation des réseaux, ingénierie pour le retour en régie publique…).

POUR UN DÉPARTEMENT PLUS HUMBLE
Et parce que tout cela ne pourra se concrétiser sans une transformation radicale du fonctionnement de l’institution, nous construirons un Département à la fois plus proche et plus efficace. Une des premières mesures sera de réduire significativement le train de vie en passant au crible les frais de représentation, communication, relations publiques… Chaque euro départemental doit être un euro utile à la justice sociale, à la transition écologique. Chaque euro doit être à votre service !

Tel est le sens de notre engagement, pour le bien commun, pour vous,avec vous, pour faire face aux défis d’aujourd’hui et de demain !

Ensemble pour un Département solidaire, vert et démocratique !